L’impossible arrive…

1
L'impossible arrive parfois

Combien de fois, j’ai laissé faire un projet ou je l’ai remis au lendemain… je ne suis pas prêt, je suis trop jeune, j’ai peur d’échouer et la liste continue. Tu as surement eu des pensées comme celles-ci et tu n’as pas osé te lancer. L’inconnu fait peur et il me stresse régulièrement. J’ai choisi la voie du BAC par cumul, donc chaque année je dois choisir un nouveau programme, mais j’ai peur de ne pas aimer, de ne pas réussir. Ça fait quand même deux années complètes dans mon parcours universitaire et j’ai encore ce sentiment… Dans le dernier mois, j’ai décidé de ne pas écouter ces réflexions et de me dire : « T’as quoi à perdre Jimmy »?

De temps à autre, je regardais les emplois dans mon domaine d’étude, mais je voyais BAC en communication ou marketing avec 2 à 5 années d’expérience dans le domaine. J’avais demandé à l’une de mes enseignantes et elle m’avait répondu: « Tu vas devoir faire un stage même si tu as de l’expérience avec ton blogue, ta chaîne YouTube et autre… » J’ai douté et j’étais prêt à me ranger vers un stage. Jusqu’au jour où j’ai dit ouvre ton Canva et fait ton C.V., puis j’ai dit: «envoie-le»! J’ai postulé sur deux postes, mais je n’avais pas vraiment d’attente.

Je reçois un courriel me disant que ma candidature avait été retenue pour une première entrevue téléphonique. Il y avait un descriptif des tâches et j’étais comme : «  j’ai des connaissances, mais est-ce que je vais être capable? ». Le jour que mon téléphone a sonné, j’étais très nerveux, mais je voulais donner le meilleur de moi-même. La première entrevue s’est bien passée, mais je savais qu’il me restait beaucoup à faire. 

L’entrevue finale était le 14 février et la veille, j’étais avec mon copain. Je n’ai pas arrêté de lui parler de cette entrevue, alors que nous étions en date pour la St-Valentin… OUPS! Inquiète-toi pas, on a eu une belle soirée quand même. Je dis ça pour montrer à quel point j’avais peur de l’inconnu. L’entrevue finale s’est bien déroulée, mais je ne pensais pas l’avoir, car il y avait des candidats qu’à prime abord, je jugeais plus intéressants pour l’entreprise.

J’ai attendu le téléphone, mais j’étais plus que prêt à avoir une réponse négative. FINALEMENT… Le téléphone sonne et j’avais une réponse positive. Il semble que je me suis démarqué des autres candidats, mais je m’étais sous-estimé. Je ne pensais pas avoir un poste de gestionnaire marketing si vite dans mon parcours… J’ai commencé à travailler dans l’entreprise, depuis quelques jours et ce qui me semblait inconnu m’est beaucoup plus familier finalement.

Je raconte mon expérience pour te dire FONCE et arrête d’écouter les petites voix négatives dans ta tête. Peut-être que tu vas trébucher, mais à la fin, l’important est de terminer la course sans regret.

Lire mon article Faire confiance pas si facile

1 COMMENTAIRE

  1. Quelle expérience positive et motivante ! Je suis très contente pour cette belle opportunité et j’espère que tu vas t’épanouir dans domaine 🙂
    Tu as entièrement raison de te lancer et de vaincre tes peurs. Souvent on ose pas peur, mais ça nous empêche d’essayer. Si on essaie pas on ne pourra jamais savoir…

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez écrire votre commentaire
S'il te plaît, laisse ton prénom